Actualité
La Thématique du mois – La Dystopie #2
01/06/2016
0

Aujourd’hui encore, nous allons parler dystopie, mais plus précisément, nous allons parler d’un personnage emblématique d’une dystopie célèbre !

Nous aurions pu choisir Katniss ou bien Tris, mais le personnage sélectionné est… Winston Smith !

Si vous ne connaissez pas Winston Smith, sachez qu’il s’agit du personnage principal du fameux roman de George Orwell, 1984. Si vous ne l’avez pas lu, rassurez-vous, nous ne révélerons aucun point-clef de l’intrigue.

Dans le monde décrit par George Orwell, la société est entièrement contrôlée par le régime politique, et Winston Smith travaille pour le gouvernement au sein du Ministère de la vérité, plus précisément dans le Commissariat aux Archives, mais son véritable emploi consiste à réécrire des documents historiques afin qu’ils correspondent entièrement à ce qu’édictent le Parti et son chef, Big Brother, que ce soit en retouchant des articles, des photographies, des statistiques, en bref, la réécriture de l’Histoire dans les règles de l’art. Seulement, Winston a conscience de ce qu’on son travail le pousse à faire, et ne porte pas le Parti dans son cœur.

Il s’interroge en effet sur ce que pourrait, ce qu’était la vie sans Big Brother : il est curieux, dans la réflexion, se questionnant sans cesse sur les raisons pour lesquelles le Parti exerce un tel pouvoir absolu dans son pays, l’Oceania. Winston Smith est peu sensible à la pensée unique à laquelle toute la société est soumise, et refuse ainsi d’abandonner son individualité. Il va jusqu’à tenir un journal, ce qui est à l’encontre des lois du Parti, et pourrait lui valoir la mort ou les travaux forcés. Il est également plutôt fataliste, et est persuadé que la Police de la Pensée va un jour venir le chercher, ce qui le pousse à se rebeller de plus en plus contre la Pensée Unique.
Sa rencontre avec une mystérieuse jeune femme, Julia, une autre fonctionnaire, va tout précipiter.

Pourquoi avons-nous choisi ce personnage-ci, alors que dans le précédent article, nous vous disions que les dystopies sont caractérisées par l’espoir ? Car 1984 est un cas particulier : si, tout comme bon nombre de héros de dystopies, Winston Smith a soif de liberté, il n’en reste pas moins désespéré, ce qui le pousse à prendre bon nombre de risques inutiles. C’est une différence fondamentale entre les héros de dystopie actuelle et Winston Smith : lui ne croit pas pouvoir réussir sa rébellion, il se persuade dès le départ qu’il va échouer, alors que les héros écrits aujourd’hui sont guidés par leur foi en un avenir incertain mais plus beau. Winston est donc héros d’un dystopie qui détonne par rapport aux dystopies actuelles, s’intéresser à ce personnage, c’est prendre le contre-pied des héros d’aujourd’hui.

Pour conclure, il convient cependant de se rappeler que le cadre est également particulier, 1984 est une dystopie poussée à l’extrême : même les maigres rêves et les espaces de liberté restant sont contrôlés par le Parti, qui empêche ainsi toute rébellion. L’ouvrage est donc en un sens à l’image de son héros : particulièrement sombre et fataliste. Publié en 1949, il est l’image d’une époque que l’on souhaiterait ne jamais revivre.

Découvrez toutes nos thématiques du mois :

Cliquez ici

 

Connexion

Fermer