Actualité
PRESSE-Serge Kutnerian dans le courrier du Loiret
09/11/2017
0

Le Courrier du Loiret consacre un article à Serge Kutnerian pour  son livre, Meurtres au musée des Vieux Métiers .

  • À propos du livre : 

« Alors qu’il essayait de passer la manche de sa chemise, la voix du ministre se fit entendre. “Commissaire, bonjour. Je suis désolé de vous déranger un dimanche matin si tôt, mais la gendarmerie de Malesherbes, dans le Loiret, nous a appris qu’un crime avait été commis dans le musée des Vieux Métiers, sur une des personnalités, un grand donateur très en vue dans la région et se présentant à la députation. Vous comprendrez que, les élections étant proches, il serait bon que vous puissiez régler cette affaire dans les meilleurs délais et avec circonspection, comme vous en avez l’habitude.” » Le village de Boulancourt est aux abois. Deux balles ont ôté la vie au Père Antoine, le maire de la commune. Riche propriétaire terrien, bel homme, il était connu pour sa droiture et allait se marier avec Élodie Delafrance, la célèbre écrivaine et académicienne. Le meurtre ne sera pas le premier. Mêmes balles, même méthode. Quel est le mobile ? Manœuvre politique ou vengeance privée ? Quoi qu’il en soit, un lien unit les victimes car, pour le commissaire Gillian de Côt, les coïncidences n’existent pas.

  • À propos de l’auteur : 

Né en 1932, Serge Kutnerian suit des études traditionnelles à la communale de Bagneux, puis au collège des Pères mékhitaristes de Venise et à l’école de dessin industriel CADI, qu’il ne pratiquera pas. Il inté-grera l’école des Beaux-Arts de Versailles. Il travaillera dans l’un des plus grands cabinets d’architecture de Paris, celui de maître Jacques Carlu, créateur du palais de Chaillot. Avec lui, il œuvrera à la naissance du siège de l’OTAN (porte Dauphine), de nombreux collèges, écoles et radios-télévisions, etc. Il créera son cabinet d’architecture à Paris. Depuis sa retraite, il s’adonne à l’écriture.

 

Connexion

Fermer