Actualité
La Parole aux auteurs – Annette Misen
07/01/2017
0

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir l’interview de Annette Misen, auteure de Hallunia, coup de cœur du mois !

  • Le principal trait de mon caractère ?

Mon époux me décrit comme « tenace ». J’aime arriver au bout d’un projet, quel qu’il soit. Ma soif d’explorer de nouveaux horizons, d’apprendre de nouvelles matières est inextinguible.

  • Mon mot préféré ?

Amour. Que serait l’être humain sans amour vis-à-vis des autres mais également vis-à-vis de sa propre personne ?

  • Un mot que je déteste ?

Un gros mot à l’encontre de Dieu. Etant croyante, je n’apprécie pas que son Nom soit bafoué, qui plus est, souvent par des personnes qui nient son existence.

  • Ma drogue favorite ?

Une soirée en tête à tête avec mon époux, autour d’un repas réalisé par moi, tout en dégustant un excellent vin choisi par mon mari.

  • Ce que je voudrais être ?

Ce que je suis me convient parfaitement. Le pré est rarement plus vert ailleurs. Il faut pouvoir être heureux dans la circonstance qui est la nôtre.

  • Ce que je déteste par-dessus tout ?

Quelqu’un qui ne se remet pas en question. Il n’y a rien de plus irritant que celui qui se pense investi de l’infaillibilité et ne reconnaît pas qu’il peut commettre une erreur.

  • Le métier que je n’aurai pas aimé faire ?

Infirmière en soins palliatifs. Il me semble difficile de prendre du recul devant la souffrance d’un être humain. Parvenir à rester proche du malade sans porter le poids de sa détresse me laisse admirative.

  • Mes auteurs favoris ?

Ils sont nombreux, la lecture fait partie de ma vie depuis déjà de nombreuses années.  Je les classerais chronologiquement selon mes découvertes : Saint-Exupéry, Sir Arthur Connan Doyle, Molière, Racine, Homère,  Robert Merle, Pauline Gedge, Guy de Grèce…

  • Mes héros favoris dans la fiction ?

Les romans historiques étant ma littérature favorite, leurs personnages ne sont pas de fiction. Par contre, dans la fiction, celui qui a marqué mon adolescence et demeure mon favori est Sherlock Holmes.

  • Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

Parce qu’elle me permet d’admirer de magnifiques tenues vestimentaires, d’entendre des mélodies aujourd’hui disparues, de ressentir l’atmosphère particulière des « années folles » : Miss Fisher.

  • Mes héros dans la vie réelle ?

A l’instar de Martin Luther King, de Gandhi, de Nelson Mandela, …, toute personne qui est capable de se relever et reprendre son chemin après avoir subi des injustices, des déboires, des aléas de l’existence, ceux-là sont mes héros.

  • Mon juron, gros mot ou blasphème favori ?

Aucun. A mon sens, c’est s’avilir soi-même que d’utiliser ce genre de vocabulaire.

  • Mon état d’esprit actuel ?

Pleinement serein et paisible.

  • Ma devise ?

J’ai deux devises : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Bible) et « A cœur vaillant, rien d’impossible » (Jacques Cœur)

  • L’origine de mon histoire ?

L’allégorie de la caverne de Platon ! Le discours politique de ce grand philosophe m’a toujours passionnée. J’en ai donc utilisé la trame pour créer mon histoire. Platon décrit des êtres qui sont condamnés à ne voir que les ombres de la réalité. Dans ceux-ci, un personnage est persuadé que la réalité est en dehors de la caverne. Dans mon livre, la jeune héroïne, obligée de vivre dans un décan entièrement formaté, est assurée qu’il y a « un ailleurs meilleur et différent ». Elle mettra toute l’impétuosité de sa jeunesse pour y parvenir.

  • Ce qui m’a donné envie d’écrire ?

Au départ, le but était pédagogique : transmettre le fruit de mes recherches. Cependant, la rédaction d’un roman correspondait à une nouvelle expérience qui m’a attirée comme un aimant. Je me suis donc « lancée » dans le projet avec un premier objectif : mener l’expérience à terme. En débutant, j’ignorais que je me passionnerais autant pour cet exercice !

  • L’origine de mon titre ?

Je ne répondrais pas à cette question… tout simplement parce que la réponse se trouve dans mon livre. Ainsi, lorsque vous lirez l’avant dernier chapitre du roman, vous en aurez l’explication… J

  • L’origine de mes personnages ?

Mon imagination largement documentée par les rencontres faites et les expériences vécues.

  • Mon personnage préféré ?

Ils ont tous ma préférence parce que chacun, à sa façon, est attachant.

 
  • Secrets sur mon histoire ?

Je n’apprécie pas vraiment les secrets… Par contre, ce qui n’est pas un secret, c’est qu’il a fallu de la patience, de nombreuses heures de documentation, plusieurs vérifications et la ténacité pour en arriver à la « naissance » d’Hallunia.

 Afin de vous procurer l’ouvrage de Annette Misen, cliquez ici.

 

Connexion

Fermer