Actualité
La Parole aux auteurs – Laetitia Montou
21/08/2016
1

 Les Éditions Publibook vous présente aujourd’hui une interview de Laetitia Montou, auteure de  la saga Les Berges du Marais.

  • Le principal trait de mon caractère ?

Je suis particulièrement altruiste. Je voudrais que tous les gens soient heureux.

  • Mon mot préféré ?

Amitié : c’est le sentiment le plus noble, le plus désintéressé.

Il n’y a que peu de trahisons en amitié.

  • Un mot que je déteste ?

Haine.

Si tous les hommes du monde pouvaient s’aimer.

  • Ma drogue favorite ?

Les livres sans aucun doute.

J’en glisse toujours un dans mon sac.

  • Ce que je voudrais être ?

Une héroïne de romans d’aventures et d’amour.

  • Ce que je déteste par-dessus tout ?

L’intolérance.

  • Le métier que je n’aurai pas aimé faire ?

Avocat ou huissier de justice.

  • Mes auteurs favoris ?

Joanne Kathleen Rowling, Stephenie Meyer, Karl Stig-Erland Larsson,  Jean-Marcel Erre, Daphné Dumaurier, Juliette Benzoni, Delphine de Vigan, Alexandre Dumas père, Jean-François Parot et bien sûr les historiens de la Révolution française Albert Soboul, Mona Ozouf, Michelet, Jean-Clément Martin, Max Gallo, Cécile Obligi, Hervé Leuwers et Philippe de Carbonnières : j’ai eu la chance de rencontrer les deux derniers lors d’une conférence à qui j’ai offert mon petit roman.

  • Mes héros favoris dans la fiction ?

Rhett Butler dans Autant en emporte le vent.

Nicolas Le Floch.

  • Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

Mary Yellan dans l’auberge de la Jamaïque de Daphné Du Maurier.

Et Scarlett O’Hara dans Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.

  • Mes héros dans la vie réelle ?

Benoîte Groult, Simone Weil.

Des femmes fortes qui ont fait avancer la société et la condition féminine.

  • Mon juron, gros mot ou blasphème favori ?

… Mince alors !

Non franchement, je jure assez facilement ; j’ai été élevée dans le Sud-Ouest de la France, où le mot putain fait office de virgule !

  • Mon état d’esprit actuel ?

Suite au coup de cœur du mois de mon éditeur Publibook : je suis très émue et vraiment très fière.

  • Ma devise ?

Cela va sans dire mais c’est mieux en le disant !

C’était une phrase d’un de mes professeurs de Droit à l’Université et elle est si juste et me correspond.

  • L’origine de mon histoire ?

C’est ma passion de l’histoire, notamment de la période de la Révolution française qui m’a poussée à écrire.

  • Ce qui m’a donné envie d’écrire ?

Mes professeurs d’histoire à qui j’ai dédié mon premier tome et spécialement à mon professeur de français et d’histoire en classe de 6e à qui j’ai dédié mon deuxième tome : ils m’ont transmis leurs savoirs et leurs passions.

J’ai d’ailleurs envoyé mon premier tome à mon professeur de collège avec qui je corresponds maintenant et dont les conseils sont précieux.

  • L’origine de mon titre ?

Les Berges du Marais : comme je l’ai écrit dans mon blog :

Tout d’abord Laetitia Montou (mon héroïne) est née en Charente (comme moi !) près du Marais Poitevin.

Ensuite un quartier de Paris est nommé le Marais : quartier commerçant et artisanal pendant la révolution Française.

Et encore le Marais ou la Plaine était un « parti politique » pendant la révolution Française : le Marais désigne la partie de la Convention oscillant entre la Montagne et la Gironde.

Enfin pour finir Laetitia décrit sa vie comme  » les marécages maudits »

Voilà ce qui explique la photo de la couverture.

  • L’origine de mes personnages ?

Laetitia c’est moi ! Egoïstement, je me suis décrite si j’avais vécu à cette époque.

Aurore, sa sœur, c’est peut-être mon côté sombre !

Pierre Martin m’a été inspiré par mon professeur de collège.

Guillaume d’Oransti c’est mon professeur d’histoire de droit à l’Université pour lequel j’étais en admiration, bien que froid et cynique.

  • Mon personnage préféré ?

Pierre Martin, le député aux Etats Généraux qui initie Laetitia à la politique.

D’ailleurs, j’ai ouvert une discussion sur ce thème dans mon blog : le personnage qui recueillait le plus de votes devait faire gagner le livre aux participants.

J’ai d’ailleurs été très surprise par les réponses : les personnages « mineurs », pour moi, ont été choisis comme Yann Le Gaëllec ou Jeanne Mailloret.

  • Secrets sur mon histoire ?

Je ne vais pas tout dévoiler !

Mais il y a surtout des secrets de famille :

– Aurore est-elle la sœur de Laetitia ?

– Guillaume est-il l’aristocrate qu’il se prétend ?

Et surtout Laetitia et Guillaume pourront-ils continuer à s’aimer malgré leurs divergences ?

Pour vous procurer ses ouvrages Cliquez ici – ici.

Laisser un commentaire

1 comment

  1. ALEXANDRE & ANNE-MARIE MALARD

    Bonjour Pascale
    J’ai lu le roman que tu m’as envoyé après notre rencontre à Ballan-Miré.
    Je te remercie et Laetitia m’a transporté dans ses aventures révolutionnaires
    J’ai commandé aujourd’hui le tome 2 chez CULTURA car je veux savoir comment Aurore sera punie.
    Ton style est très agréable et reflète bien la personne que nous avons rencontrée au chateau
    Gros bisousssssss
    Alexandre et Anne-Marie

Connexion

Fermer