Actualité

#mardi conseil – Vous faire connaître auprès du public

Rencontrer votre public lors de séances de dédicaces vous a sans doute permis de vous faire connaître. Votre promotion se fait par des rencontres physiques, mais également par des messages échangés avec les internautes sur internet grâce à divers supports.

 

 

L’utilisation d’un site internet personnel

Par la création de votre site internet, vous pourrez communiquer avec les internautes sur votre ouvrage, vos lectures, vos séances de dédicaces, etc. Pour qu’un internaute se retrouve sur votre blog, plusieurs chemins sont possibles : une personne lui en a parlé sur un forum ou en face-à-face, votre adresse était inscrite sur un de vos supports de communication comme une page Facebook, des affiches, des flyers, des marque-pages, ou il vous a trouvé par hasard grâce à un moteur de recherche (Google, Yahoo, Bing).

Les deux premiers moyens jouent sur vos talents de communication et votre réseau de connaissances. Le troisième va jouer sur le référencement de votre site sur internet. Un maximum de visibilité se fait par l’apparition de votre blog dès la première page de recherche. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser les bons mots-clés dans le titre de vos articles ou le corps de ces derniers. Il faut que ces mots soient pertinents car les moteurs rechercheront les sites dont les textes comportent ceux de la recherche.

 

L’utilisation des forums

Vous pouvez toujours vous inscrire sur des forums pour poster des messages et parler avec d’autres internautes. Attention cependant : lisez et respectez bien les règles des forums sous peine de vous faire bannir. En effet, sur certains, vous ne pouvez pas poster de premier message pour vendre votre ouvrage, avant de faire une présentation de vous-même.

Soyez le plus naturel possible lorsque vous échangez avec d’autres utilisateurs. Il faut savoir également accepter les critiques de la part de ces derniers, si elles sont bénéfiques pour votre ouvrage. Après plusieurs messages, vous pourrez donner l’adresse de votre blog ou de votre page Facebook. Cela permettra aux internautes (et potentiels lecteurs) de vous retrouver plus facilement et, pourquoi pas, d’échanger sur une autre plateforme.

 

L’utilisation d’une page Facebook

Si vous possédez dans un premier temps un compte personnel, il vous sera possible de vous créer une page Facebook (en tant qu’auteur ou sur un de vos ouvrages en particulier). Ainsi, une fois conçue, vous pourrez envoyer à tous vos amis un lien menant à celle-ci par e-mail. Lorsque quelqu’un cliquera sur le bouton « j’aime » de votre page Facebook, il deviendra « fan » et suivra automatiquement votre actualité.

Tous ces moyens de communication et de promotion sur internet vous permettront de vous faire connaître auprès d’éventuels lecteurs et ainsi fédérer une communauté solide et durable.

 

 


Lire la suite >

Publibook : Acte IV – Scène 3

Journée Mondiale du Théâtre

 

À l’occasion de la journée mondiale du théâtre créée en 1961 par l’Institut international du théâtre ITI, nous vous proposons une sélection de 5 pièces minutieusement choisis par nos soins. Nous vous laissons les découvrir ci-dessous :

 

Trois pièces intimistes de Mario Paul Ahues Blanchait

P. Ahues Blanchait présente ici trois pièces de théâtre tour à tour poignantes, historiques, politiques et nostalgiques : Rencontre souterraine, Soif et mort ou l’Itération inverse, et Le Voyage. Ainsi, le lecteur fait la rencontre d’un SDF, un ex-professeur de philosophie, et d’une femme divorcée, tous deux enfermés dans le métro suite à une grève. Puis, il replonge dans l’angoisse de la dictature chilienne aux côtés d’un enseignant suspecté d’avoir des relations avec le parti communiste. Et enfin, assiste au suicide de deux octogénaires nostalgiques.

 

 

La Maison aux fous de Dan Adrian

 

Dans un asile, au sanatorium ou dans leurs chambres, une poignée d’âmes perdues refont le monde. Un colonel, une ballerine, un juge, un cheminot, deux vieilles dames… Fous et parfois conscients de l’être, ils revisitent leur passé, envisagent l’avenir et tentent, pour le meilleur comme pour le pire, de cohabiter…
Faisant souffler sur sa pièce un vent de folie tour à tour déroutant, touchant et amusant, Dan Adrian accouche d’une oeuvre hybride entre une absurde partie de Cluedo et un épisode de la « Quatrième Dimension » . psychiatrique! C’est avec un malin plaisir que l’auteur chahute ses personnages comme le lecteur, dont il fait voler les repères en quelques répliques: il n’y a pas de règle pour décrire la condition humaine!

 

 

Balzac et Zola au miroir d’une mise en scène de Michel Frontère

Avec talent et passion, Michel Frontère donne vie à un concept audacieux et original : la rencontre, au parc Monceau, à Paris, de ces deux génies dont les vies mises bout à bout couvrent l’ensemble du XIXe siècle. Assauts à fleurets mouchetés ou affrontements à couteaux tirés, sur fond de querelles littéraires, scandent dans un jeu de miroir ce dialogue vivant dont la littérature sort victorieuse.

 

 

Les Griffes sous le gant de Julien Bouchard-Madrelle

Deux excellentes pièces ou l’on retrouve, chez l’auteur, après « Gallien » et « Rencontrer Rousseau » (éditions Publibook), des élans et une verve qui font penser aux meilleures heures du théâtre français. Les personnages peuvent être désopilants ou profondément graves et participent avec succès de cette tradition symboliste et si vivante au théâtre. Il y a de l’héroïsme et du panache… L’ensemble offre au « lecteur-spectateur » une rafraîchissante distraction et l’entraîne dans le monde d’une Histoire grave d’où le rêve n’est pas exclu.

 

 

Julie de Mussidan de Julien Bouchard-Madrelle

 

Trois pièces, deux époques, des mondes qui s’opposent, se fissurent… D’un univers à l’autre, se montrant tour à tour acide et tendre, Julien Bouchard-Madrelle adapte sa plume, se joue des clichés et nous régale de bons mots, épinglant avec autant d’humour que de justesse l’hypocrisie et les préjugés. Un triptyque enlevé et référencé qui saura séduire un large public.

 

Et vous chers Lecteurs quelle est la pièce de théâtre qui vous a le plus marquée ?


Lire la suite >

Etienne Henry dans Les Dernières Nouvelles D’alsace pour son ouvrage « Voyage au Caucase »

Les Dernières Nouvelles D’alsace  dresse le portrait de Etienne Henry. L’occasion pour l’auteur de présenter son ouvrage « Voyage au Caucase »

« C’est maintenant le no man’s land vers la Russie, premier filtre, je patiente. On appelle “Strasbourg”, ce qui veut dire qu’il y a eu de l’échange d’information avec le poste ukrainien, je réponds et on me fait mettre de côté, quid ? Un type ne parlant que russe m’aboie dessus, il a l’air de me dire que j’aurais dû prendre le poste frontière de la route principale E101 vers Moscou et que je dois faire demi-tour – et aller au diable, en fait. Il est limite agressif […] je reste calme, souriant et droit dans mes bottes, je ne vais pas rebrousser chemin quand même, et perdre au bas mot deux heures et 150 kilomètres ! Je crains le pire, mais on me laisse entrer, tout le monde rigole, peut-être n’était-ce qu’une comédie pour m’intimider. On me donne une fiche de police à remplir, et je peux accéder à la zone frontière russe. Soyons clairs : Alexandre Dumas a été nettement mieux accueilli en Russie en 1858 que moi en 2017… » Nouvelle destination pour E. Henry et sa plus que vénérable BMW 525i de 1992 qui ne cessent d’arpenter les routes d’Europe : leur nouvel objectif est en effet Bakou, pour un voyage qui repousse les limites des précédents. Espace et temps étant des dimensions indissociables, il n’est pas étonnant que ce périple devienne propice à une plongée dans le temps, à l’évocation des heures sombres et des tragédies qui ont marqué cette partie de l’Europe et ses populations au cours des siècles. Populations que l’auteur croque par ailleurs avec un œil acéré ou étonné, dans une écriture parfois acide ou grinçante, au fil de pages qui oscillent entre légèreté et gravité.

 


Lire la suite >

Claude Olivier Beaurain dans Ouest France met en avant ses ouvrages « Une jeune fille de Fontenay-le-Comte dans la Tourmente révolutionnaire (tome I & tome II) »

 

 

« Quant à Françoise, celle-ci écoute aussi avec une grande attention ces propos fort politiques et s’efforce de comprendre, comme elle en a pris l’habitude, à la fois le sens de ces échanges et le monde particulier qui en est le lieu, celui du pouvoir, de la loi, des institutions du royaume. Sa vive intelligence et sa curiosité naturelle se conjuguent heureusement depuis le temps de son arrivée chez les Duchesne de Denant pour lui avoir permis d’acquérir très naturellement beaucoup plus qu’un “vernis” de connaissances dans les domaines qui sont quotidiennement abordés dans ce milieu de la grande bourgeoisie provinciale à Fontenay-le-Comte. » Orpheline vendéenne issue d’un milieu modeste, la jeune Françoise Gandriau devient à dix ans la servante de la plus jeune fille du baron Duchesne du Mesnil de Denant. Adolescente, elle aura la chance de pouvoir aller à l’école de l’Union chrétienne et de découvrir la douceur et la délicatesse des manières de la bourgeoisie. Alors qu’elle rêve de devenir enseignante, elle sera rattrapée par la tourmente de l’Histoire… S’étalant de 1782 jusqu’à la veille des États Généraux de 1789, ce premier volet retrace les espoirs de celle qu’on appellera « la petite Émigrée », avant que la guerre de Vendée ne la rattrape. À travers cette fresque ambitieuse, au plus près de la réalité historique, l’auteur entremêle le destin authentique d’une jeune fille de Fontenay-le-Comte à la chronique d’une époque en plein bouleversement. Dépeignant avec soin les prémices de la Révolution, porté par une recherche documentaire minutieuse, l’ouvrage de Claude Olivier Beaurain s’impose sans mal comme un livre de référence.


Lire la suite >

Astuces Auteur – Écrire un roman

internet

ASTUCES AUTEUR – ÉCRIRE UN ROMAN

Vous avez une idée, vous souhaitez partager votre histoire ou tout simplement en raconter une ? Vous ne savez pas comment la développer pour en faire un roman de qualité ? Retranscrire ses idées sur le papier et de façon structurée peut s’avérer plus difficile que l’on croit surtout si nous ne savons pas par où commencer.

Les éléments constitutifs du roman

Le déroulement ou intrigue

Un roman est constitué d’évènements qui s’organisent en intrigue. Celle-ci est composée de plusieurs séquences, c’est-à-dire de passages qui s’assemblent sur le plan du temps, de l’espace, de l’action et de l’intervention des personnages.

Les personnages

On distingue les personnages principaux des personnages secondaires. Le personnage principal est souvent qualifié de héros. Les évènements heureux et malheureux. vont affecter ce personnage.
Il peut être inventé et décrit selon plusieurs critères :
– Son profil : identité, apparence, psychologie
– Sa fonction : rôle qu’il joue dans l’histoire

L’espace

Il existe 2 types d’espaces dans le roman :
– L’espace ouvert : lorsque les lieux sont diversifiés
– L’espace restreint : lorsque le lieu est unique
Les lieux sont très importants dans l’écriture de votre histoire. Ils permettent de situer une époque, un milieu social et de mieux comprendre l’histoire.

Le temps

Il est important de bien étudier le temps avant de démarrer l’écriture de son roman car il permet d’évaluer la durée des différents évènements de l’histoire. Le narrateur peut mettre en place des « retours en arrières », des « anticipations », sauter une période (ellipse). Tous ces effets de temps enrichissent le style du roman.

Le narrateur

Il existe deux modes de narration :
– Le narrateur personnage : il s’adresse directement au lecteur et raconte l’histoire à la première personne du singulier. Il peut être personnage et/ou témoin de l’histoire et peut être inventé par l’auteur. Le narrateur peut être également l’auteur lui-même c’est-à-dire qu’il raconte sa propre histoire il s’agit donc une autobiographie.
– Le narrateur extérieur à l’histoire : l’histoire est racontée à la troisième personne. Le narrateur est détaché de l’histoire qu’il raconte et ne participe donc pas aux évènements qui se déroulent dans le roman. Il n’intervient pas dans le déroulement des faits. À la différence du narrateur personnage, le narrateur extérieur à l’histoire sait tout des personnages. On parle alors de narrateur omniscient.
Vous pouvez intégrer plusieurs voix narratives dans votre livre.

8 conseils pour réussir vos débuts dans l’écriture de votre roman

1. Documentez-vous
2. Réfléchissez à cette question : pourquoi souhaitez-vous écrire un roman ?
3. Faites la liste des éléments constitutifs du roman et assurez-vous de les respecter
4. Prenez le temps de bien réfléchir à tous les éléments que vous souhaitez raconter
5. Soignez le titre et le résumé de votre histoire
6. Retravailler votre livre avant de le proposer à un éditeur
7. N’hésitez pas à solliciter les maisons d’éditions pour la relecture ou la réécriture
8. Contactez une maison d’édition pour publier votre livre

PARTAGEZ AVEC NOUS VOS ASTUCES AUTEURS !

Nous vous accompagnons dans toutes les étapes de publication de votre livre – Découvrez nos offres de services ICI


Lire la suite >
1 2 3 28

Connexion

Fermer