Actualités

Marcus Agbekodo dans le journal La Charente Libre pour son ouvrage « Nos désirs de France »

 La Charente Libre dresse le portrait de Marcus Agbekodo. L’occasion pour l’auteur de présenter son ouvrage « Nos désirs de France ».

 

 

 

A-propos du livre :

 

« “Nos désirs de France” : ce sont bien ceux d’une nation humaniste et plurielle qui combat et dénonce avec véhémence toute atteinte à la dignité, aux libertés et aux droits. Il en va ainsi de son âme, de sa crédibilité et de son éclat. Voilà la France à laquelle nous nous identifions et qui nous émancipe. C’est cette France qui fait le bonheur de tous et l’honneur de chaque citoyen car nous sommes tous fiers d’appartenir à une grande nation de promotion des droits et des libertés. Sans hypocrisie, ni malice, ni démagogie ! » D’un côté, il y a ces idées universelles, humanistes et profondes à jamais attachées à la France ; de l’autre, la situation souvent complexe, précaire, fragile, des immigrés qui veulent s’y installer. Ce fossé, M. Agbekodo veut le combler, le suturer, le réparer… et pour cela, il compose un essai en trois actes, se développant depuis l’attrait que peut représenter notre pays jusqu’au quotidien que peuvent vivre certains étrangers, plaidant pour une meilleure intégration et une réelle acceptation de la différence pour en faire une belle chance de métissage. Riche d’exemples, d’arguments, de pistes de réflexion, Nos désirs de France n’est ni idéaliste ni utopiste, uniquement et simplement optimiste et persuadé que notre société saura être à la hauteur de ses valeurs.


Lire la suite >

#Conseil – Écrire pour surmonter le traumatisme

L’écriture peut-elle vous aider à dépasser un traumatisme/peur

 

L’écriture n’est pas qu’à but littéraire, elle a aussi des vertus thérapeutiques d’où le terme « écriture thérapeutique »… Ainsi, cette activité est parfois conseillée à des personnes qui souffrent de stress post-traumatique, qui doivent surmonter une épreuve comme un deuil, une séparation ou qui ont des peurs à surmonter. L’écriture thérapeutique peut se pratiquer en tenant un journal intime ou en participant à des ateliers d’écriture

Des études de chercheurs de l’université de l’Etat du Michigan ont démontrés que l’écriture lié au traumatisme serait une écriture à visée curative. Il s’agirait dès lors, pour celui qui écrit, de mettre en marche un travail de liaison, de reconstruction, de tissage et même de guérison. L’écriture devient indispensable parce qu’il y a impossibilité de l’oubli et impossibilité de l’intégration ; dans cet entre-deux imposé par le réel traumatique, l’écriture advient, sauveur inespéré pour celui qui ne peut dire à personne l’horreur qui le taraude. Face à l’événement traumatique qui fragmente le sujet, le démolit et peut aller jusqu’à le nier, l’écriture s’impose alors comme un travail psychique de liant, de lien, de liaison.

Pendant les phases d’écriture thérapeutiques, c’est surtout sur la forme que prend l’écriture que va se porter l’attention ; c’est ainsi que se démasquent les effets du trauma. C’est la forme qui habite le texte et le façonne, le silence en étant un des outils, un des indices.

Si nous gardons nos histoires à l’intérieur de nous, la douleur compressée fera que notre système immunitaire se débattra sous le poids de la pression. Cela augmente nos chances de maladie physique et psychologique. De nombreuses études ont démontré que les personnes qui ont ouvert et ont écrit sur leurs pensées et sentiments les plus profonds entourant les expériences traumatiques » ont amélioré leur santé physique et mental. Donc oui on peut conclure le fait que l’écriture peut nous aider à dépasser un traumatisme et la peur.

 

Pour en savoir plus dur la traumatisme, consultez l’Institut de Victimologie
Déposez un manuscrit ici

 

Rédigé par Alain


Lire la suite >

#mardi conseil – Vous faire connaître auprès du public

Rencontrer votre public lors de séances de dédicaces vous a sans doute permis de vous faire connaître. Votre promotion se fait par des rencontres physiques, mais également par des messages échangés avec les internautes sur internet grâce à divers supports.

 

 

L’utilisation d’un site internet personnel

Par la création de votre site internet, vous pourrez communiquer avec les internautes sur votre ouvrage, vos lectures, vos séances de dédicaces, etc. Pour qu’un internaute se retrouve sur votre blog, plusieurs chemins sont possibles : une personne lui en a parlé sur un forum ou en face-à-face, votre adresse était inscrite sur un de vos supports de communication comme une page Facebook, des affiches, des flyers, des marque-pages, ou il vous a trouvé par hasard grâce à un moteur de recherche (Google, Yahoo, Bing).

Les deux premiers moyens jouent sur vos talents de communication et votre réseau de connaissances. Le troisième va jouer sur le référencement de votre site sur internet. Un maximum de visibilité se fait par l’apparition de votre blog dès la première page de recherche. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser les bons mots-clés dans le titre de vos articles ou le corps de ces derniers. Il faut que ces mots soient pertinents car les moteurs rechercheront les sites dont les textes comportent ceux de la recherche.

 

L’utilisation des forums

Vous pouvez toujours vous inscrire sur des forums pour poster des messages et parler avec d’autres internautes. Attention cependant : lisez et respectez bien les règles des forums sous peine de vous faire bannir. En effet, sur certains, vous ne pouvez pas poster de premier message pour vendre votre ouvrage, avant de faire une présentation de vous-même.

Soyez le plus naturel possible lorsque vous échangez avec d’autres utilisateurs. Il faut savoir également accepter les critiques de la part de ces derniers, si elles sont bénéfiques pour votre ouvrage. Après plusieurs messages, vous pourrez donner l’adresse de votre blog ou de votre page Facebook. Cela permettra aux internautes (et potentiels lecteurs) de vous retrouver plus facilement et, pourquoi pas, d’échanger sur une autre plateforme.

 

L’utilisation d’une page Facebook

Si vous possédez dans un premier temps un compte personnel, il vous sera possible de vous créer une page Facebook (en tant qu’auteur ou sur un de vos ouvrages en particulier). Ainsi, une fois conçue, vous pourrez envoyer à tous vos amis un lien menant à celle-ci par e-mail. Lorsque quelqu’un cliquera sur le bouton « j’aime » de votre page Facebook, il deviendra « fan » et suivra automatiquement votre actualité.

Tous ces moyens de communication et de promotion sur internet vous permettront de vous faire connaître auprès d’éventuels lecteurs et ainsi fédérer une communauté solide et durable.

 

 


Lire la suite >

Publibook : Acte IV – Scène 3

Journée Mondiale du Théâtre

 

À l’occasion de la journée mondiale du théâtre créée en 1961 par l’Institut international du théâtre ITI, nous vous proposons une sélection de 5 pièces minutieusement choisis par nos soins. Nous vous laissons les découvrir ci-dessous :

 

Trois pièces intimistes de Mario Paul Ahues Blanchait

P. Ahues Blanchait présente ici trois pièces de théâtre tour à tour poignantes, historiques, politiques et nostalgiques : Rencontre souterraine, Soif et mort ou l’Itération inverse, et Le Voyage. Ainsi, le lecteur fait la rencontre d’un SDF, un ex-professeur de philosophie, et d’une femme divorcée, tous deux enfermés dans le métro suite à une grève. Puis, il replonge dans l’angoisse de la dictature chilienne aux côtés d’un enseignant suspecté d’avoir des relations avec le parti communiste. Et enfin, assiste au suicide de deux octogénaires nostalgiques.

 

 

La Maison aux fous de Dan Adrian

 

Dans un asile, au sanatorium ou dans leurs chambres, une poignée d’âmes perdues refont le monde. Un colonel, une ballerine, un juge, un cheminot, deux vieilles dames… Fous et parfois conscients de l’être, ils revisitent leur passé, envisagent l’avenir et tentent, pour le meilleur comme pour le pire, de cohabiter…
Faisant souffler sur sa pièce un vent de folie tour à tour déroutant, touchant et amusant, Dan Adrian accouche d’une oeuvre hybride entre une absurde partie de Cluedo et un épisode de la « Quatrième Dimension » . psychiatrique! C’est avec un malin plaisir que l’auteur chahute ses personnages comme le lecteur, dont il fait voler les repères en quelques répliques: il n’y a pas de règle pour décrire la condition humaine!

 

 

Balzac et Zola au miroir d’une mise en scène de Michel Frontère

Avec talent et passion, Michel Frontère donne vie à un concept audacieux et original : la rencontre, au parc Monceau, à Paris, de ces deux génies dont les vies mises bout à bout couvrent l’ensemble du XIXe siècle. Assauts à fleurets mouchetés ou affrontements à couteaux tirés, sur fond de querelles littéraires, scandent dans un jeu de miroir ce dialogue vivant dont la littérature sort victorieuse.

 

 

Les Griffes sous le gant de Julien Bouchard-Madrelle

Deux excellentes pièces ou l’on retrouve, chez l’auteur, après « Gallien » et « Rencontrer Rousseau » (éditions Publibook), des élans et une verve qui font penser aux meilleures heures du théâtre français. Les personnages peuvent être désopilants ou profondément graves et participent avec succès de cette tradition symboliste et si vivante au théâtre. Il y a de l’héroïsme et du panache… L’ensemble offre au « lecteur-spectateur » une rafraîchissante distraction et l’entraîne dans le monde d’une Histoire grave d’où le rêve n’est pas exclu.

 

 

Julie de Mussidan de Julien Bouchard-Madrelle

 

Trois pièces, deux époques, des mondes qui s’opposent, se fissurent… D’un univers à l’autre, se montrant tour à tour acide et tendre, Julien Bouchard-Madrelle adapte sa plume, se joue des clichés et nous régale de bons mots, épinglant avec autant d’humour que de justesse l’hypocrisie et les préjugés. Un triptyque enlevé et référencé qui saura séduire un large public.

 

Et vous chers Lecteurs quelle est la pièce de théâtre qui vous a le plus marquée ?


Lire la suite >
1 2 3 28

Connexion

Fermer