La Traque

Romans de société - 118 pages - 140x200

ISBN : 9782342165685


« Qu'est-ce qu'on peut faire ? Travailler au noir comporte trop de risques, comment va-t-on faire pour répondre à nos besoins ? C'est du gaspillage d'énergie et de temps. Se faire passer pour des cons en se soumettant volontairement au système esclavagiste. On a passé deux mois sans être rémunérés, si on continue comme ça à travailler au noir sans couverture sociale, on va très vite se retrouver à la rue. » 2006, la politique du gouvernement UMP a entraîné un retrait des titres de séjour des étudiants étrangers. La majorité d'entre eux devient des clandestins. Ce sera le début d'une recherche incessante pour trouver des moyens de subsistance : entre travail au noir dans le bâtiment, prostitution ou se faire appel à de multiples associations, le quotidien de ces jeunes gens se transformera en véritable combat pour survivre. C'est dans ces conditions que Jamal, étudiant zimbabwéen, rencontrera Sandra, une Française de 50 ans. Dans son dernier roman, Ketty Jeannot s'attaque à un sujet épineux : le sort des étudiants étrangers en France. Le ton aiguisé, vif et incisif de l'auteure nous immerge dans une réalité sensible mais si peu connue. Un ouvrage plus politique et actuel que les précédents mais qu'il est nécessaire de lire !
Version papier : 12,00 €
Version numérique au format PDF : 6,49 €

L'AUTEUR



Cela a été un bonheur pour Ketty Jeannot de ne plus partager cette littérature haïtienne qui se traduisait avec son propre style et expression créole. C'est en approchant les intellectuels français, en les écoutant dans des émissions littéraires ou dans des débats diffusés à la télévision, mais aussi en lisant des auteurs comme Pierre Bellemare qui s'inspirent de faits divers que Ketty Jeannot se différencie désormais des auteurs haïtiens. Tout ceci a bouleversé ses habitudes littéraires créoles qui l'identifiaient aux Antillais : elle n'est plus attirée par leurs écrits qui se limitent sur la femme et le peuple créole, les traditions vaudoues de leurs ancêtres, leurs chants ou leurs costumes d'époque. Désormais, elle détient une autre vision qui la relie à la France.

DU MÊME AUTEUR

Meilleures ventes

Connexion

Fermer