Chocs de civilisations dans les rapports entre l'Orient et l'Occident

Essai - 268 pages - 140x200

ISBN : 9782342165401


« On prétend que depuis la fin de la guerre froide, ce sont les identités et la culture qui engendrent les conflits et les alliances entre les États, et non les idéologies politiques. Le monde a ainsi tendance à se diviser en civilisations qui englobent plusieurs États. Il n'y a donc pas de coïncidence entre État et civilisation. » La thèse du « choc des civilisations » avancée par Samuel Huntington dans un livre éponyme paru en 1996 fit énormément de bruit. Si l'on a tendance à dire qu'il n'a pas eu lieu (et n'aura pas lieu), qu'en est-il réellement de nos jours ? C'est à cette question que répondra Roger Geaniton dans son nouvel essai. Le concept de choc de civilisation, apparu pour la première fois en 1993, visait tout d'abord à élaborer une nouvelle grille de lecture des relations internationales depuis la fin des années 1980 et l'effondrement du bloc soviétique. Mais depuis cette époque, nous avons tendance à discourir sur des contrastes de nature culturelle où la religion joue un rôle essentiel. C'est ainsi que peut se produire un « choc » de civilisations, expliquant les clivages actuels sur la planète.
Version papier : 22,50 €
Version numérique au format PDF : 11,99 €

L'AUTEUR



R. Geaniton a étudié l'art et les lettres, l'anthropologie, l'urbanisme et la diplomatie. Il a enseigné les arts et la littérature française au Canada de 1965 à 1973. R. Geaniton a publié des anthologies de poésie, des romans et des essais. Son œuvre apparaît dans beaucoup d'anthologies de poésie et ses essais ont été traduits dans plusieurs langues. Une collection de sa poésie publiée dans Quaderni di Poesia lui a permis de gagner le titre de Maître de poésie moderne du Centro Studi E Scambi Internazionali (Rome). R. Geaniton a gagné pour Saisons d'exil le prix du SJE (Syndicat des journalistes et écrivains, Paris) en 1988 et le CIRCES de Poésie (Sorbonne, 1990). R. Geaniton est membre de plusieurs organisations et d'académies de recherches, notamment l'Institut international d'anthropologie de Paris, le RAI (Royal Anthropology Institute de Londres). Membre à vie de l'Association des anciens fonctionnaires internationaux des Nations unies, R. Geaniton, anthropologue PHD, se consacre exclusivement depuis sa retraite du système des Nations unies aux recherches et à l'écriture.

Du même auteur

Meilleures ventes

Connexion

Fermer